Environnement

Les plus grandes marées noires de l’histoire

Marée noire - Deep Water Horizon
Marée noire - Deep Water Horizon

Depuis des décennies l’addiction de l’humain au pétrole a déclenché des pollutions sans précédent de l’environnement.

Cet article brosse le triste portrait des plus grandes marées noires de l’histoire.

12. Exxon Valdez – 37 000 tonnes.

Le 24 mars 1989, l’Exxon Valdez, un pétrolier américain, s’échoue sur un récif au large de l’Alaska. L’accident provoque une marée noire de plus de 7000 kilomètres carrés et la mort de milliers d’oiseaux et mammifères marins. Gros choc des images pour la population américaine. Cette marée noire a au moins eu le mérite de faire évoluer la législation concernant le transport pétrolier.

Marée noire - Exxon Valdez

Marée noire – Exxon Valdez – Crédits

11. Torrey Canyon – 119 000 tonnes.

En Mars 1967, le Torrey Canyon, pétrolier libérien s’échoue près des îles Sorlingue, au Sud Ouest de l’Angleterre. On utilise alors des dispersants pour le pétrole qui se révèlent au final plus toxiques que le pétrole en lui même. Cet accident fut le déclencheur, pour l’Europe, des premières mesures de prévention contre les marées noires.

Marée noire - Torrey cayon

Marée noire – Torrey cayon – Crédits

10. Odyssey – 132 000 tonnes.

En Novembre 1988, Le supertanker américain Odyssey se brise en deux à environ 1000 kms des cotes de la Nouvelle-Écosse, au Canada. Du fait de conditions météorologiques défavorables, les gardes cotes canadiens n’ont pas pu intervenir immédiatement. La plus grosse partie du pétrole a brulé.

9. Le Haven – 145 000 tonnes.

Encore un pétrolier, chypriote cette fois, qui prend feu en avril 1991. Il se brise en trois. Une partie coule sur place et les deux autres un peu plus loin pendant leur remorquage. La nappe de pétrole touche la côte d’azur en France et la côte Ligur en Italie. Le gouvernement Italien décide d’en finir en faisant tout bruler ! Comme à chaque fois, toute une partie de l’écosystème est sérieusement touché. On a retrouvé quelques années plus tard, au fond de la mer, du pétrole jusqu’à 500 mètres de profondeur.

8. L’Amoco Cadiz – 223 000 tonnes.

Au mois de Mars 1978, le pétrolier libérien Amoco Cadiz se brise sur les cotes du Finistère lors d’une tempête. Il coule rapidement et déverse l’intégralité de son chargement – plus de 200 000 tonnes de pétrole brut – sur les côtes françaises entre Brest et St Brieuc. La Bretagne s’en souvient encore.

Marée noire - Amoco Cadiz

Marée noire – Amoco Cadiz

7. Le Castillo de Bellver – 252 000 tonnes.

En 1983, le pétrolier espagnol Castillo de Bellver prend feu au large de l’Afrique du Sud, avant de dériver vers les cotes pour s’y briser en deux. L’accident affecte l’Afrique du Sud sur une zone riche de par sa faune et sa flore. La moitié des fruits de mers sud africains étaient péchés à cet endroit.

Marée noire - Castillo de Belver

Marée noire – Castillo de Belver – Crédits

6. L’explosion de l’ABT Summer – 260 000 tonnes.

En Mai 1991, le pétrolier libérien ABT Summer explose à un peu plus de 1000 km des cotes de l’Angola. Il transportait 260 000 tonnes de pétrole. L’épave n’a jamais été retrouvée.

5. Les évènements de Nowruz, dans le golfe Persique – 272 000 tonnes.

Janvier 1983, un navire heurte une plateforme sur le site Iranien de Nowruz. De cet accident résulte un déversement de pétrole d’environ 240 m3 par jour. Situé dans la zone de conflits Iran-Irak, le site de Nowruz est alors difficile d’accès. Plusieurs tentatives et 11 morts plus tard, le puits est cimenté en septembre 1983.

4. La catastrophe de l’Atlantic Empress – 287 000 tonnes.

Le pétrolier grec Atlantic Empress est responsable de la plus grosse marée noire due à un pétrolier. Il a sombré en Juillet 1979 près de Trinidad et Tobago, suite à une collision avec un autre pétrolier, l’Aegan Captain lors d’une tempête tropicale. Les deux navires ont pris feu et l’incendie ne sera pas maitrisé. 26 marins trouvent la mort et les deux super pétroliers ont déversé environ 287 000 tonnes de pétrole dans les caraibes.

Marée noire

Marée noire

3. La plateforme pétrolière d’Ixtoc 1 dans le golfe du Mexique – 467 000 tonnes.

En Juin 1979, la plateforme de l’entreprise mexicaine Permex explose et commence à déverser des dizaines de milliers de litres de pétrole chaque jour. La fuite sera colmatée presque un an plus tard, en mars 1980. Plus d’un tiers du pétrole déversé brulera, ce qui créera une pollution atmosphérique en plus de la pollution maritime.

2. La plateforme pétrolière Deepwater horizons dans le golfe du Mexique – 835 500 tonnes

Le 20 Avril 2010, la plateforme explose, tuant 11 personnes. C’était le puit de pétrole le plus profond du monde. En moyenne 11 130 tonnes de composés gazeux et pétroliers se sont répandus chaque jour dans l’environnement. Au final, environ 835 500 tonnes d’hydrocarbures se sont échappées des puits de forage de la plateforme pétrolière. C’est 20 fois plus que l’échouement du pétrolier Exxon Valdez, en mars 1989.

Marée noire - Deep Water Horizon

Marée noire – DeepWater Horizon – Crédits : Charlie Riedel

1. La guerre du golfe – de 1 000 000 à 1 500 000 tonnes.

À partir de janvier 1991, avec le sabotage des puits de pétrole du Koweït par l’armée irakienne lors de la seconde guerre du golfe, entre 700 000 à 1 447 000 tonnes de pétrole se répandent dans le golfe Persique provoquant une immense marée noire.

Pire encore – les pollutions silencieuses.

Mais il existe aussi des marées noires tout aussi désastreuses dont peu de personnes parlent, comme celle qui se déroule depuis 50 ans dans le delta du Niger, polluant irrémédiablement cette Terre. Je vous invite vivement à lire cet article de courrier international à ce propos.

Pour autant, le dégazage et déballastage sauvages, plus insidieux, représenteraient environ 4,56 millions de tonnes de produits pétroliers épandus par an dans le monde, selon le WWF. C’est plus de cinq catastrophes comme Deepwater Horizon chaque année !

 

Remerciements : Avec l’autorisation de l’auteur, cet article est largement inspiré de l’article La carte du monde des 12 pires marées noires de l’histoire. Si vous aimez les cartes, je vous conseille vivement la découverte du site Une carte du Monde.

 

 

7 commentaires

  • MPaule dit :

    Un article qui interpelle. Que cela ne se reproduise plus jamais !!!!!
    Mais il me semble que je rêve éveillée…………………

  • marilou dit :

    Merci pour ce sombre bilan :-(((

  • rabhi dit :

    je souhaite un très bon courage a tous et toutes ceux qui travaillent dans le bon sens .merci et encore bravo!!!!!!!!!

  • jeremy dit :

    british petrolum c’est de la merde

  • ilyas belmahboule dit :

    quelles catastrophes!

  • moi dit :

    SAPERLIPOPETTE!!

  • ADAM dit :

    le pétrole est un mal nécessaire;donc il faut savoir gérer.

Laissez un commentaire

Send this to a friend