Les abeilles meurent par millions

Depuis les années 2000, que l’on soit en Europe, en Asie ou en Amérique du nord, le constat est partout le même : les abeilles meurent par millions. Sans abeilles, pas de pollinisation et donc pas de fruits, ni de légumes. Imaginez vous que 70% des cultures (dont la quasi totalité des fruits et légumes) dépendent fortement ou totalement de la pollinisation animale.Ce phénomène d’une ampleur sans précédent pourrait bien annoncer un des plus grand bouleversement que l’agriculture mondiale ait à affronter.

En Octobre 2007, Bernard Vaissière spécialiste de la pollinisation à l’INRA déclarait dans Le Monde« Je n’exclus pas que les abeilles disparaissent de la planète. Il y a cinq ans, j’aurais considéré cette hypothèse comme totalement futuriste. Aujourd’hui, je la prends au sérieux, car le déclin se mesure désormais à l’échelle mondiale. Chez les populations sauvages comme chez l’abeille domestique. »

Le phénomène nommé syndrome d’effrondrement des colonies a pris une dimension épidémique. Les apiculteurs, les services vétérinaires et les administrations du monde entier sont désemparés. Concrètement, le phénomène se décrit comme suit :

Quelques éléments pour comprendre l’ampleur du phénomène :

Les causes possibles sont nombreuses et encore très peu étudiées :

Un seul facteur responsable ou la conjonction de plusieurs facteurs liés à un affaiblissement génétique global ? La question reste posée.

Qu’elle soit scientifiquement approuvée ou non, la phrase attribuée à tord ou à raison à Albert Einstein, donne à réfléchir :  Si les abeilles venaient à disparaître, l’humanité n’aurait plus que quatre années devant elle.

Pour fini, la vidéo ci-dessous,  Le silence des abeilles est à voir absolument. En Chine, au Sichuan les abeilles ont complètement disparu et la pollinisation des poires se fait … à la main !

Quitter la version mobile