Sciences et Culture

L’origine des aurores boréales

Les aurores boréales sont de fabuleux phénomènes atmosphériques que l’on peut découvrir près du pôle nord. Elles sont aussi visibles au pôle sud ; on les appelle alors aurores australes. Tels des drapés lumineux, elles ensorcèlent les cieux polaires. Mais qu’elle est précisément l’origine de ces aurores boréales ?

Aurores boréales et légendes.

Depuis la nuit des temps, les aurores boréales intriguent les peuples et ont donné lieu à de nombreuses légendes. Les peuples de la Baltique attribuent notamment les aurores boréales à une réflexion de la lumière du Soleil sur les écailles des harengs. Pour les finlandais, en finnois aurore boréale se dit Revontuli qui signifie queue de renard rouge. Les aurores seraient donc dues à un renard arctique qui balaierait la neige avec sa queue.

Pour les inuits du Groenland, les aurores seraient la conséquence des chocs survenant quand les âmes des morts jouent au football avec des crânes de morses. A l’inverse, une tribu du Nunavut pense plutôt que ce sont les morses qui se vengent en jouant au football avec des crânes d’humains.

Les Sâmes de Norvège expliquent plutôt les aurores boréales par les souffles des baleines de l’océan Arctique. En Amérique du Nord, certains peuples indiens voient leurs ancêtres morts danser à travers les aurores. Plus celles-ci sont rapides, plus leurs ancêtres sont joyeux.

Enfin, il est dit que 2000 ans avant J.C, une impératrice Chinoise avait du mal à concevoir un enfant. La légende dit que quelques temps après avoir vu une magnifique aurore boréale dans le ciel de Chine, elle tomba enceinte. Aujourd’hui encore, de nombreux Japonais viennent séjourner en Laponie dans l’espoir de concevoir un enfant sous une aurore boréale. Leur enfant ainsi conçu serait supposé avoir un destin exceptionnel.

Les vents solaires à l’origine des aurores boréales.

Les aurores boréales sont de grandes bandes lumineuses vertes, bleues ou rouges se déplaçant plus ou moins vite dans le ciel nocturne polaire.  Elles sont produites dans la haute atmosphère entre 100 et 500 km d’altitude. Le phénomène peut durer quelques dizaines de minutes.

C’est vers notre Soleil qu’il faut se tourner pour trouver l’origine des aurores boréales. Régulièrement, il est secoué de violentes tempêtes ; il émet alors dans l’espace des jets de plasma extrêmement chaud. Ce plasma aussi appelé vent solaire est composé d’un ensemble de particules énergétiques, électrons et ions qui se déplacent à une vitesse comprise entre 300 et 1000 Km par seconde.

Ce plasma vient interagir avec le champ magnétique terrestre. D’abord détournées par ce bouclier, les particules reviennent vers la Terre par la queue de la magnétosphère qui s’étend dans la direction opposée au Soleil. Les particules entrent en contact aux pôles avec les gaz de la ionosphère. C’est cette rencontre qui produit le magnifique spectacle des aurores boréales. La couleur des aurores dépend de la charge énergétique des particules et du type de gaz qu’elles rencontrent.

Le phénomène peut provoquer des perturbations électriques importantes au niveau du sol qui peuvent faire disjoncter les réseaux électriques. GPS et radios peuvent être perturbés et des vols peuvent être retardés en cas d’activité importante. Il est même possible que certains satellites soient endommagés par des aurores boréales.

Les aurores boréales bien que d’une beauté féériques ne sont donc pas des phénomènes anodins. Ils sont étudiés attentivement.

Une aurore boréale filmée en Norvège par Le National Geographic :

et Mission Thémis : Pleins feux sur les aurores boréales :

Mission Themis : pleins feux sur les aurores… par universcience

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page