Sciences et Culture

Des sons sous-marins bien mystérieux : bloop, slowdown et point Némo

Durant l’été 1997, les réseaux d’hydrophones de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ont détecté des sons sous-marins en ultra-basses fréquences dont l’origine reste inconnue. Bien que tous les spécialistes se soient penchés sur la question, il ne s’agit ni de sous-marins, ni de tremblements de terre, ni de volcans sous-marins, ni de baleines où autres mammifères aquatiques.L’intensité du phénomène était telle que différents hydrophones éloignés de 5000 Km ont pu enregistrer le même signal.

Ces sons dont les célèbres Bloop ou Slowdown, ont été repérés dans une zone du Pacifique sud nommée Point Némo, le pôle maritime d’inaccessibilité. C’est le point de l’océan le plus éloigné de toute terre émergée. Pour un navigateur passant par ce point, les hommes les plus proches sont ceux de l’équipage de la Station spatiale internationale.

Bien que ces sons recoupent le profil audio d’une créature vivante, il n’y a aucun animal connu qui pourrait les avoir produit .  Si c’était un animal, il devrait être de taille exceptionnelle ; suffisamment pour que son signal émis en ultra-basses fréquences soit entendu à 5000 Km …

Du fait, que l’origine du signal soit très proche de la position de la ville fictive de R’lyeh imaginée par l’écrivain Howard P. Lovecraft dans les années 1920,  le Bloop est fréquemment associé au Grand Ancien Cthulhu, qui sommeillerait dans la cité engloutie.

Voici les enregistrements de ces sons :

Le Bloop:

Le Slowdown :

Le Julia :

Le Train :

Le Upsweep :

A découvrir aussi : le site NOAA Ocean explorer recelant des vidéos sympas sur les activités sous-marines de la NOAA.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page