Les gigantesques “continents” de déchets plastiques des océans Pacifique nord et Atlantique


Déchets plastique dans le pacifique

En 1997, fût découvert dans le nord-est du Pacifique une gigantesque plaque de déchets plastiques. Elle atteindrait aujourd’hui les 3.5 millions de km² soit 6 fois la superficie de la France ! D’une densité incroyable : 750.000 morceaux de plastique par km², le gigantesque “continent” de déchets est prisonnier des courants marins cycliques. La bonne nouvelle c’est qu’on vient de découvrir son équivalent dans l’Atlantique. Allez pas de jaloux !

Le continent de déchets plastiques du Pacifique Nord.

En 1997, lors d’une régate allant de Los Angeles à Hawaii, Charles Moore découvrait par hasard l’impensable dans le  Pacifique Nord : une gigantesque étendue de déchets plastiques s’étalant à perte de vue. Il avait voulu prendre un raccourci en passant dans le Tourbillon du Pacifique Nord,  un vortex où l’océan circule lentement compte tenu du peu de vent et des très hautes pressions atmosphériques. Les marins l’évitent en général. Naviguant à travers cette mer de déchets, il vit des déchets plastiques pendant une semaine …

Héritier d’une famille dont la fortune provient de l’industrie du pétrole, Charles Moore a par la suite vendu ses actions et est devenu un militant de la cause environnementale. Il est le fondateur de la fondation en recherche marine Algalita qui étudie désormais ce phénomène.

Grand Vortex de Déchets du Pacifique Nord.

Le Grand Vortex de Déchets du Pacifique Nord, le Great Pacific Garbage Patch.

Rejetés de côtes américaines et japonaises les déchets plastiques dont de très nombreux bouchons plastiques dérivent depuis des années. Regroupés par les courants marins, ils ont finis par s’agglutiner pour créer une pollution océanique sans précédent. Cette soupe de plastique contient de déchets parfois très fins. Elle s’enfonce sous la surface sur 10 à 30 mètres de profondeur avec une densité pouvant atteindre les 750.000 morceaux par km².

Une rivière près de Los Angeles

La taille de ce monstre de pollution aurait triplé depuis 10 ans pour atteindre 3.5 millions de km² en 2007. Notre consommation irraisonnée n’ayant de cesse et le plastique mettant entre 500 et 1000 ans pour se dégader, rien ne laisse penser que le phénomène ira en diminuant.

Je vous conseille le très bon reportage d’ARTE sur ce sujet “Le septième continent” :

La page de Greenpeace dédiée à ce vortex de déchets vous propose une animation décrivant l’évolution des déchets à travers le temps.

L’impact sur la chaine alimentaire.

Le plancton est un maillon fondamental de la chaîne alimentaire en milieu marin. Selon la fondation Algalita, dans ces zones, on trouve jusqu’à 6 fois plus de plastique que de plancton. Ce plastique parfois réduit en tout petits morceaux est ensuite ingéré par les poissons ou les oiseaux. Ceux-ci étant ensuite mangés par de plus gros prédateurs, – dont l’homme – c’est toute la chaîne alimentaire océanique qui s’en trouve souillée.

Une étude réalisée dans ces eaux a montré que 35% des poissons avaient ingéré des micro-particules de plastique.

Un des aspects les plus dramatique concerne les Albatros de Midway. Les parents Albatros pêchant en mer pour nourrir leurs petits, confondent les déchets plastiques avec une nourriture potentielle. Ce sont des dizaines de milliers d’Albatros qui meurent ainsi chaque année, l’estomac gavé de morceaux de plastique. Les photos ci-dessous parlent mieux qu’un long discours. La série complète des photos de Chris Jordan est disponible ici.

Albatros mort l'estomac rempli de plastique. Crédits Chris Jordan.

Albatros mort l'estomac rempli de plastique.

Crédits Chris Jordan.

Pollution et libération d’agents cancérigènes.

En 2009, lors  d’un meeting de l’American Chemical Society (ACS), Katsuhiko Saido, un chimiste japonais a annoncé que contrairement à ce que l’on croyait, le plastique n’est pas stable à court terme dans les océans. Il s’y décompose en libérant des substances toxiques.

Il suffirait ainsi d’une seule année pour que le polystyrène expansé que nous connaissons tous, ne se décompose en libérant notamment du bisphénol A (BPA). Celui-ci pose problème car véritablement toxique à des doses suffisament élevées. Il se comporte également en perturbateur hormonal pouvant affecter les cycles de reproduction des animaux. Le BPA peut également générer des anomalies dans le fonctionnement d’organes comme le pancréas ou la thyroïde.

Selon Katsuhiko Saido, le polystyrène expansé en se désagrégeant dans les océans libérerait également des monomères de styrène qui sont de agents cancérigènes connus.

L’atlantique a maintenant lui aussi sa plaque de déchets plastiques.

Alors qu’un problème d’une telle ampleur demeurait inconnu dans l’Atlantique, en Février 2010, la Sea Education Asscoiation (SEA) a révélé qu’une plaque de déchets équivalentes s’était formée à moins de 1000 km des côtes américaines à la hauteur d’Atlanta. D’une profondeur estimée à 10 mètres, cette plaque a une superficie équivalente à la France, la Belgique et la Grèce réunies.

Cette nouvelle plaque de déchets résulte de l’accumulation de déchets plastiques : bouteilles vides, bouchons, sacs … et des milliards de débris dont la masse unitaire n’excède pas un dixième de celle d’un trombone. Dans certaines zones, les observateurs ont relevé jusqu’à 200.000 fragments de déchets par kilomètre !

La carte ci-dessous indique l’emplacement où les débris marins en plastique ont été collectés par les navires de la SEA :

Emplacement des déchets plastiques collectés par le navires du SEA. Crédits SEA.

Vers une pollution globale des océans ?

Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement mentionnait en juin 2006 qu’on trouve en moyenne dans les océans du monde 17.000 morceaux de plastique par km².

Voici quelques estimations fournies par Greenpeace :

  • Nous produisons 100 millions de tonnes de plastique chaque année,
  • Près de 10%  finissent dans les océans (soit 10 millions de tonnes chaque année),
  • 70% des plastiques s’aventurant dans les océans coulent (soit 7 millions de tonnes chaque année) et le reste navigue tanquilement en surface au grès des courants.

Il y a de quoi s’inquiéter grâvement quand on découvre ces plaques de déchets plastiques flottants, mais cette inquiétude se transforme vite en effroi quand on songe à ce qui doit se trouver au fond des océans.

.
Publié le 2010-3-24 Catégorie: Environnement, Pollution

26 réactions Laisser un commentaire

  1. #1fred @ 2010-3-24 06:15

    j’ai peur pour les générations futures…

  2. #2Michel . B. @ 2010-3-26 10:53

    Hélas, ce n’est que la partie supérieure de cet ” iceberg ” !
    J’aimerais revenir dans 500 ans. Reconnaîtrai-je ma planète???????

  3. #3nfn @ 2010-5-14 19:19

    je suis degouter de se que j ai vu . sur ses foto et video et pourquoit se nes pa en francais . ses nul parceque jene canpris

  4. #4l.o @ 2010-5-17 09:55

    ca fait peur, où va t’on !!
    plutot que dedévelloper d armes les supérieurs feraient mieux de crée d machines pour néttoyer les mer et toutes endroit sali par l’homme!!! pitoyable

  5. #5Anonyme @ 2010-6-10 21:35

    vivement les emballages en maïs.Et les tracteurs à huile palme

  6. #7anonyme @ 2010-11-15 17:51

    ok

  7. #8Simbhu @ 2011-2-18 21:53

    Pour nfn, vu comme tu ecris, t’aurais de toute facon pas compris… tu sais meme ecrire dans ta langue… et tu veux t’exprimer…Mdr

  8. #9Simbhu @ 2011-2-18 21:57

    tiens ta correction… Je suis dégouté de ce que j’ai vu. Sur ces photos et videos et pourquoi ce n’est pas en francais. c’est nul car je n’ai rien compris…
    Voila,ca c’est du Français… a bon entendeur et vive la langue française, avis au Français…Mdr

  9. #10Bibou @ 2011-3-5 22:46

    Mais quelle horreur … Et dire que la plupart des gens n’en a pas conscience … Le futur risque d’être bien sombre. D’autant qu’un jour ou l’autre, on découvrira ce qu’il y a au fond des Océans, j’espère ne plus être la à ce moment la …

  10. #11dupont @ 2011-6-6 15:48

    c’est bien beau de gueuler, de dire que c’est choquant, dégoûtant, flippant…
    egoïste!!!!!
    “il n’y a pas de petits gestes pour sauver la nature”
    (Thédore monod)prenez-en de la graine!

  11. #12dupont @ 2011-6-6 15:53

    petite erreur! IL N’Y A PAS DE GESTES INUTILE POUR SAUVER LE NATURE!!!

  12. #13Erigoug @ 2011-7-4 16:40

    C’est désastreux… A tous ceux que ça révolte de laisser faire de telles choses, connaissez vous le modèle économique basé sur les ressources ? Il existe des solutions à tous ces maux dont seule la société actuelle est responsable. Il serait temps de stopper toutes ces catastrophe. Si vous voulez agir : http://www.mouvement-zeitgeist.fr/

  13. #14alcaen @ 2012-4-30 17:34

    Je ne supporte de me dire que c’est une fatalité.
    Je pense que chacun de nous peut agir sans que ça “encombre” notre vie.
    En effet nous pouvons ne JAMAIS jeter quelque papier ou plastique par terre et fermer correctement nos sacs poubelles. Je pense que ça doit représenter moins de 15 secondes par semaine…
    Pour les plus courageux nous pouvons ramasser les déchets qui se trouvent sur notre chemin.
    Je vous souhaite à tous une très bonne journée!

  14. #15Mr Bors Claude @ 2012-7-28 19:38

    bonjour a tous ceux qui ont regarder cette vidéo c’est déjà un premier pas être informé.la 1er question que je me pose est en terme de responsabilité personnel
    qu’est que moi j’ai fait, je dois le dire rien j’ai honte que vas ton laissé aux futur générations.
    j’espère de tout mon cœur que l’on trouvera des solutions pour enrayé ce cataclysme, pour l’avenir de toute les générations.
    j’ai pris conscience du problème et vais faire tout mon possible pour m’investir

  15. #16MONREAL @ 2012-8-1 03:22

    ça fait peur, il faudrait changer notre mode de fonctionnement, en finir avec cette societe de consommation qui nous amene droit dans le mur

  16. #17MFI @ 2012-8-5 16:42

    Pour éviter des bouteilles d’au en plastique et encombrantes, j’ai acheté une fontaine filtrante EVA; voilà un premier geste écolo pour sauver non pas la planète mais bien l’humanité.

  17. #18Mignon @ 2012-10-2 09:25

    Et dans l’actualité culturelle !
    Au Théâtre des Bouffes du Nord dès le 16 octobre, Le 6° Continent.
    http://www.bouffesdunord.com/fr/saison/500d76603a36d/le-6-continent

  18. #19L ancien @ 2012-11-4 14:32

    vous allez pense q je suis 1 dinosaure..j ai connu l epoque ou pour chercher l eau avec 1 broc je descendai 5 etages et 2 rue plus loin environ 500m a la fontaine je pouvai le remplir et retour 5 etages..sans ascenceur bien sur puis redescendre les eaux usees dans le caniveau ou pour l utiliser dans les toilettes des WC au re de chaussee dans notre grande sagesse au vu de l effort l eau qui avait servi a laver le linge servait ensuite a laver les sols..1 broc de 7 litre pour toute la toillette nous etions loin des 3 douches par jour et pas plus sale ni malade que de nos jours.Et plus tard a la campagne enfin 1 puit de meme pour les dechets..entre les cochons les poules lapins et le compostage sur le tas de fumier il ne restai pratiquement rien puisque meme le verre etait consigne et reutiliser;pour l avenir je pense au pays du tiers monde qui aspirent a plus de confort et peu etre a notre mode de consommation..,

  19. #20didier/julie/ @ 2012-11-16 10:56

    Projet
    affretter deux cargos de peche ,creation fillet adapté aux materiaux a récupérer.
    campagne d’un mois a deux mois de recuperation des dechets, transfert vers structure de recyclage (brique plastique) le tout filmé de A a Z pour diffuser
    et faire comprendre que mem si c’est peu c’est deja un peu .
    vreer des campagne subventionné par compagnie les plus poluante du monde
    pour ainsi reequilibrer le systheme
    dg

  20. #21laurent @ 2012-12-5 12:51

    Afin de limiter la présence des déchets plastiques dans la nature et dans les océans, j’ai crée http://www.plastiques.eu dans le but de faire prendre conscience qu’il est possible d’agir en participant à un ramassage de bon sens: ramasser les bouteilles plastiques près des poubelles publiques permettrait de limiter la durée de leur présence et de luter contre l’impact de cette présence dans la nature. Je vous invite à visiter mon site pour en savoir plus et pour y passer votre propre témoignage.

  21. #22Nass @ 2013-1-18 14:49

    Triste réalité cela fait 16 ans que la 1ère plaque a été decouverte et le probleme s’aggrave, nous arrivons a l’irriversible avec ces mutations… Les industriels pillent les ressources de la terre impunément, les transforment en plastique ou autre connerie encore, nous font travailler pour ces transformations, et pour au final avec les salaires qu’ils ont la gentillesse de nous octroyer (payes ridicules comparé a leur CA !) nous leur achetons leur merde… nous participons tous d’une manière ou d’une autre a la destruction de la planète, utiliser internet est polluant ! soyons plus lucides, boycottons au maximum les produits indus, ils veulent nous faire croire que nous dépendons de leur systeme C’EST FAUX la terre ne leur appartient pas !!! le peuple est plus nombreux que cette poignée de connards qui s’enrichie au detriment de la vie

  22. #23Anonyme @ 2013-3-22 12:13

    Le bon déchet est celui que l’on ne produit pas

  23. #24PP Plastic Pickup @ 2013-5-30 21:12

    Venez signer notre pétition sur la pollution plastique des océans si vous voulez changer le monde!

    http://www.avaaz.org/fr/petition/Contre_la_pollution_des_oceans_par_les_matieres_plastiques/

  24. #25doudou @ 2013-5-31 21:54

    quelqu’un peut il me dire pourquoi l’homme est aussi con???.

  25. #26Anonyme @ 2014-3-12 19:19

    c’est lamentable de voir que les gens se foutent autant de l’environnement

Laisser une réaction

(Ctrl + Enter)
(Obligatoire)

micro-algues
Les micro-algues : un carburant du futur ?

La culture des micro-algues, ces minuscules végétaux aquatiques, représente un véritable trésor pour les scientifiques . Elles sont capables de...

Fermer