Environnement

Les bienfaits du vin rouge : le « French paradox » scientifiquement décrypté

Verre de vin rouge

Une consommation modérée de vin et particulièrement de vin rouge favoriserait une réduction du risque de maladies cardiovasculaires. C’est ce qu’on appelle le « french paradox« . Autrement dit le vin est bon pour la santé !  Voilà typiquement le genre d’argumentaire qui fait plaisir et qui rassure les consommateurs de bon vins (dont je fais partie). Un certain nombre d’études tendaient jusque là à conforter cette hypothèse sans toutefois en expliquer les mécanismes.  C’est maintenant chose faite.

Les polyphénols à l’origine du « french paradox ».

Une équipe de chercheurs d’Angers (Inserm et université d’Angers) vient en effet de démontrer et publier dans PLoS ONE que les polyphénols contenus dans le vin rouge, jouent un rôle dans la production de monoxyde d’azote. Ce monoxyde d’azote induit un effet vasodilatateur qui favorise la souplesse des artères et qui est à l’origine de la réduction du risque de maladies cardiovasculaires. Le « french paradox » se trouve ainsi scientifiquement expliqué.

Amis vignerons, réjouissez-vous ! L’affirmation intuitive des anciens « Boire un petit coup c’est bon pour la santé » vient de trouver sa justification scientifique !

Polyphénols du vin rouge et vasodilatation

Schéma représentatif des effets des polyphénols du vin rouge sur l’endothélium de la paroie vasculaire. Copyright M.Chalopin/U 771

1 commentaire

  • Netvin dit :

    Bonjour,

    J’ai déjà entendu parlé de ce bienfait que provoque le vin sur les artères. Pour précision, les spiritueux sont aussi bons pour la santé (avec modération) car ils fluidifient le sang.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Send this to a friend