Beautés du Monde

Des créatures étonnantes dans l’océan profond de la grande barrière de corail australienne

Un crustacé amphipode de l'océan profond.
Un crustacé amphipode de l'océan profond.

Des scientifiques australiens du Queens Brain Institute viennent de découvrir des créatures étonnantes, pour certaines préhistoriques, à plus de 1500 mètres de profondeur dans le grand bleu sous la grande barrière de corail australienne. Des requins anciens, des poissons étonnants, des crustacés primitifs font partie des formes de vie découvertes par une caméra amphibie télécommandée.

Pour filmer à cette profondeur, les scientifiques ont utilisé une caméra ultra-sensible leur permettant de filmer dans cet univers où le Soleil ne pénètre jamais. Ces animaux se déplacent lentement ; ce sont des nageurs efficaces. Ils vivent dans un monde où la nourriture est rare et où ils doivent conserver leur énergie. Certains de ces animaux ne se nourrissent que une ou deux fois par an.

Voici quelques unes de ces étonnantes créatures :

Un crustacé amphipode de l'océan profond.

Un crustacé amphipode de l’océan profond.

Un requin préhistorique à 6 branchies attiré par l'appât disposé par les scientifiques à 1400 mètres de profondeur.

Un requin préhistorique à 6 branchies attiré par l’appât disposé par les scientifiques à 1400 mètres de profondeur.

Un poisson-lanterne (deep-sea anglerfish)

Un poisson-lanterne (deep-sea anglerfish).

Un autre poisson-lanterne

Un poisson-lanterne : l’appendice lumineux sert à attirer les proies.

Un poisson-hachette (deepsea hatchetfish)

Un poisson-hachette (deepsea hatchetfish).

Poisson pomme de pin : les lignes blanchâtres forment un réseau de nerf très développé captant les plus infimes vibrations du milieu

Poisson pomme de pin : les lignes blanchâtres forment un réseau de nerf très développé captant les plus infimes vibrations du milieu.

Amphipode Phronima

Amphipode Phronima : le soleil ne parvenant pas au delà de 800 m, cette espèce a évolué pour produire sa propre lumière. Ils l’utilisent comme mécanisme de défense et de communication.

Une méduse Peraphilla, méduse des grands fonds

Peraphilla, une méduse des grands fonds

Et encore un Poisson-lanterne

Et encore un Poisson-lanterne

Méduse Atolla wyvillei

Méduse Atolla wyvillei

et un dernier poisson-lanterne pour la route !

et un dernier poisson-lanterne pour la route !

Crédits photos : AFP PHOTO/QUEENSLAND BRAIN INSTITUTE/Justin Marshall

Si cet article vous a plus, vous devriez également consulter : Une galerie d’animaux rares et étonnants

4 commentaires

  • ousmina dit :

    Merci ! Ces créatures sont bien nos lointains ancêtres, et peut-être l’évolution nous ramènera-elle à ces profondeurs…

  • PY dit :

    Brrr, merci pour cette information. Promis, je ne me plongerais pas à plus de 1000 mètres de profondeur

  • aqua dit :

    Vive les poisson lanterne et tout se qui vit dans les profondeur!

  • melzaza dit :

    c’est moche mais c’est plutôt mignon

Laissez un commentaire

Send this to a friend